l’intempestive

Radio renversée n°9 : renverser la nuit

4 mai 2021 _ _série radio renversée


Irrégularomadaire à un point expert, Radio renversée revient après huit mois d’hibernation pour renverser la nuit, le sommeil et le temps. On y explore, dans un grand mélange critique et onirique, musical et parlé, l’harmonie nocturne d’un frigo, comment on dormait avant l’industrie, si une prise de son peut vous faire danser sous la lune, ce qui occupe un ouvrier de l’agroalimentaire lorsque vous dormez, comment sonne un vol de nuit à Milan dans les années 80, ce que la nuit fait à la radio et la radio à la nuit, si le spiritisme marche sur les ondes, si les enfants n’ont pas mieux à faire que d’être au lit à 2h30 du matin, comment un soir peut faire de nous des virgules sur une partition, ce qui se passe quand on transforme une journée de formation en nuit de formation, ce qu’il y a derrière le silence nocturne d’une ville confinée, tout ce qu’un vent de minuit peut confier à un micro pourri, à quel moment le rythme commence à faire bouger les corps, comment la gravité nous entraîne loin loin loin dans le temps.
_

Télécharger l’émission entière (clic droit, enregistrer sous, licence CC by-nc) :

Radio renversée n°9
_mp3 (298.9 Mo) _help !
_licence CC by-nc 4.0

Pour les radios, une version réduite à 1h59m30s est disponible sur demande (ou bien shuntez simplement la fin de la version ci-dessus).
_

Écouter l’émission séquence par séquence (le déroulé précis est en dessous du lecteur) :

Lien de téléchargement des séquences sur l’Internet Archive : https://archive.org/details/radiorenversee09

  1. Manja Ristić, "Nocturno for refrigerator, large bodies go backwards" (album the naked flame trembles in an empty room, autoproduction, août 2020) + introduction.
  2. Virgule manif féministe de nuit à Toulouse (extrait d’une émission de Ta voisine est féministe, radio La Locale, Radiorageuses). Suivi d’un entretien avec Jérôme Vidal, préfacier et traducteur du livre de Roger Ekirch, La grande transformation du sommeil. Comment la révolution industrielle a bouleversé les nuits (Amsterdam, 2021). On y évoque notamment 24/7. Le capitalisme à l’assaut du sommeil de Jonathan Crary (La Découverte, 2016) et L’âge du capitalisme de surveillance de Shoshana Zuboff (Zulma, 2020). Suivi de "Symétrique à la lune" de Gaël Segalen (album L’ange le sage, 2016, label Erratum Musical).
  3. Plateau lectures & écoutes : évocation de l’Histoire de la nuit d’Alain Cabantous (Fayard, 2009) et de l’émission Le jongleur (RTF, 1953). Suivi d’une lecture d’un extrait d’À la ligne de Joseph Ponthus et hommage à celui qui fut aussi l’Ubi d’Article11. Suivi de "Night Flights" de Christina Kubisch (Imprec, 2021).
  4. Entretien avec Marine Beccarelli, autrice du livre Les Nuits du bout des ondes. Introduction à l’histoire de la radio nocturne en France, 1945-2013 (INA Editions, 2014) et co-productrice de la fiction sonore Les nuits du bout des ondes (INA, 2020). Suivi d’un extrait de l’émission Aux frontières de la nuit de Ménie Grégoire (RTL, 1976, Fonds Ménie Grégoire, archives départementales d’Indre-et-Loire), paru sur l’Anthology Spectra Ex Machina réunie par Philippe Baudoin (label Subrosa, 2012).
  5. Plateau lectures : évocation de "La rue à feu couvert", Le Postillon n°60 (printemps 2021) + lecture d’un extrait de Je sais pourquoi chante l’oiseau en cage de Maya Angelou (1969, traduction en français de Christiane Besse, Le livre de poche, 2012). Suivi de "Cette nuit-là" d’Aude Rabillon (extrait de la pièce-poème-déambulation radiophonique La Nuit sera noire et très profonde), sur un texte de Rosalie Bribes, Mammifères (Supernova, 2016) lu par Damien Briand.
  6. "Un simple décalage" de Juliette Volcler : entretiens croisés avec l’artiste et chercheur Matthieu Saladin, la chargée de formation Stefania Meazza et l’artiste Flore de Maillard autour d’une expérience proposée par Matthieu au BBB, centre d’art toulousain, en 2019 : "Organiser son temps professionnel (module de formation nocturne)". En fond sonore : "Disruptive Muzak" de Sam Kidel (Label The Death of Rave, 2016). Sont notamment évoqués Gabriel Gauny et "Time, Work-discipline and Industrial Capitalism" d’Edward Thompson (Past & Present, 1967, traduit en français par les éditions La Fabrique). Suivi d’un extrait de la pièce "Oiseaux de Nuit" de Marc-Antoine Granier (inédit, 2021).
  7. Allez écouter une autre émission que la nôtre : Récréation sonore (Radio Campus Paris), épisode 2 de la série "Nuit", articulé autour de "Gau on" d’Antoine Bellanger + remerciements. Suivi de la lecture d’un passage de Vernon Subutex, tome 2, de Virginie Despentes (Grasset, 2015) + de "Gravity That Binds" de Caterina Barbieri (album Patterns Of Consciousness, Imprec, 2017).


_

Diffusion : mardi 4 mai 2021 à midi sur ∏node (DAB+ canal 11 à Mulhouse et canal 9 à Paris), mercredi 5 mai à 16h sur l’Eko des garrigues (88.5 MHz à Montpellier).
_ _

S’abonner au podcast de Radio renversée (aide)

S’abonner au podcast de l’ensemble du site

_ _


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan | Squelette | Spip | Domaine public | CC by-nc 4.0